HH Holmes et son Château des meurtres à Chicago
Histoire

[A savoir] HH Holmes et son Château des meurtres

C’est en me replongeant dans la série Supernatural, nostalgie après la 15ème et dernière saison, que j’ai redécouvert l’histoire d’un personnage ayant marqué Chicago : HH Holmes.

Pour les fans de Supernatural, on reprend la saison 2 et son épisode 6 qui nous fait découvrir un dénommé Herman Webster Mudgett, dit HH Holmes. L’épisode ne se déroule pas à Chicago, cependant le personnage de Sam nous apprend l’histoire de cet homme qui a fait construire un Château des meurtres là-bas.

Il n’en fallait pas plus pour titiller ma curiosité et partir à la recherche d’un maximum d’informations sur cet événement qui a marqué Chicago.
Attention, âmes sensibles s’abstenir.

Qui était HH Holmes ?

Herman Webster Mudgett

De son vrai nom Herman Webster Mudgett, HH Holmes est considéré comme le tout premier serial killer (tueur en série) de l’histoire des États-Unis. Il aurait tué entre 27 et une centaine de personnes entre 1888 et 1894, mais le nombre de ses victimes pourrait approcher les 200. Mais pendant son procès, il affirmait n’avoir tué que 27 personnes avant de confesser à son avocat le meurtre de 133 personnes.

Il est difficile de connaitre le chiffre exact car l’homme a fait des études de médecine où il s’est particulièrement intéressé à l’anatomie. Pour cacher ses meurtres, il vendait les squelettes de ses victimes à des universités de médecine. Aucune question n’était apparemment posée sur la provenance, les écoles prenaient et Holmes encaisse tranquillement l’argent tout en ne laissant aucune trace de l’horrible vérité.
Quand il ne vendait pas les squelettes, ou les organes, de ses victimes, il utilisait d’autres techniques comme l’acide ou bien la crémation.

HH Holmes et son Château des meurtres à Chicago

HH Holmes Château à Chicago
Le « Château » de HH Holmes était en réalité un hôtel

En réalité, il ne s’agissait pas d’un vrai Château mais plutôt d’un hôtel mais vu l’envergure du bâtiment, il a été surnommé ainsi.
Le « Château » ouvre à l’occasion de l’Exposition Universelle de 1893. En plus des commerces qui se trouvent au rez-de-chaussée, les visiteurs peuvent donc obtenir une chambre dans ce lieu, totalement imaginé par HH Holmes et qui a tout fait pour que personne ne découvre les sombres secrets du lieu. Pour s’assurer aucun soupçon sur ses projets, Holmes faisait tourner régulièrement l’équipe des ouvriers chargés de construire le lieu. Ainsi, personne n’avait les plans, en dehors de lui.

Une petite anecdote pour montrer qu’il pensait à tout et qu’il était malin : il a fait poser un coffre fort avant de demander de construire la pièce autour de celui-ci. Sauf qu’il n’avait pas payé le coffre. Quand le vendeur a voulu récupérer le coffre-fort, Holmes a accepté, à la seule condition qu’il ne détruise pas les murs autour. Et voilà comment il a réussi à garder un de ses horrible instruments.

Comme seul HH Holmes avait les plans de son projet, il ne reste rien aujourd’hui mais j’ai trouvé un documentaire très intéressant d’ARTE qui offre une idée de l’intérieur du lieu. On y voit beaucoup de passage secret que seul Holmes pouvait emprunter, des pièces isolées dans lesquelles les victimes étaient enfermées, sans oublier la cave, salle de torture.

Château de HH Holmes
Via ARTE – https://youtu.be/lGKYEKidGuE

Peut-on voir le Château de HH Holmes à Chicago ?

Malheureusement, et heureusement dans un sens, il n’est pas possible de voir ou visiter le Château de HH Holmes pour la simple et bonne raison qu’il n’existe plus depuis 1896.

Peu après son arrestation et sa mort, un homme a racheté le lieu et voulait en faire une attraction. Mais son projet part en fumée quand une terrible explosion détruit ce château de l’horreur.
Le ou les responsable(s) n’ont pas été retrouvé mais la rumeur veut que ce soient des habitants qui voulaient, à juste raison, raser le lieu et ne pas voir un tourisme macabre dans leur quartier.

Aujourd’hui, il ne reste aucune trace et c’est un bureau de poste qui se trouve là, l’Englewood Post Office.
Si certains s’aventurent jusque là-bas, je ne serais pas trop tentée d’y aller car Englewood est l’un des quartiers dangereux de Chicago. On ne s’y balade pas tranquillement donc je vous invite à éviter cet arrêt, en dehors d’une visite guidée avec Chicago Hauntings.

Englewood Post Office
Via Atlas Obscura

En savoir plus sur HH Holmes

J’avoue avoir bien aimé cette recherche pour en savoir plus sur ce HH Holmes et son Château, c’est très intéressant. Il faut lui reconnaitre son ingéniosité pour la construction du lieu et pour masquer ses horribles activités.

Je vous mets des liens d’articles pour en savoir plus ainsi que des vidéos.
Pour les fans de séries, vous avez donc Supernatural – saison 2 épisode 6. La série American Horror Story, saison 5, s’est aussi inspirée de HH Holmes pour le personnage de James Patrick March, interprété par Evan Peters.
Il existe aussi le documentaire American Ripper de 2017 mais uniquement disponible sur Amazon Prime US.

Pour les fans de lecture, il y a le roman d’Erik Larson Le Diable dans la ville blanche, publié en 2002. Je ne l’ai pas encore lu mais il est sur ma liste.
Leonardo DiCaprio voulait en faire un film tout en tenant le rôle principal, après avoir acquis les droits en 2010 et son grand ami Martin Scorsese rejoint le projet en 2015. Mais depuis, rien et il serait plutôt question d’une série, qui est toujours en attente.

Résumé du livre : 1893 : à l’occasion de l’Exposition universelle de Chicago, l’architecte Daniel H. Burnham est chargé de créer une cité de rêve, la Ville blanche. Dans l’ombre du chantier, H. H. Holmes, un jeune et séduisant médecin, est en réalité l’un des tueurs en série les plus terrifiants de l’histoire du crime. Dans l’hôtel où il attire ses victimes, il a installé une chambre de torture et un four crématoire. Deux cents personnes sans doute, des femmes surtout, n’en réchapperont pas. Un document exceptionnel où l’on constatera, une fois de plus, que la réalité dépasse toujours la fiction.

Erik Larson - Le diable dans la ville blanche

Articles

  • Daily Geek Show – Retour sur l’histoire terrifiante du Dr Holmes, le premier serial killer américain
  • Bustle – Serial Killer H.H. Holmes’ Infamous Hotel Met A Mysterious End
  • Atlas Obscura – This modest post office sits on the site of H.H. Holmes’ famous murder castle. 

Documentaires

ARTE – Holmes, serial-killer américain | Gymnastique, la culture en s’amusant
Documentaire très intéressant et complet mais uniquement en anglais. On y apprend ainsi que HH Holmes a fini par avoir un complice, qu’il tuera aussi, ainsi que les enfants, ce qui signera la fin de son horrible tuerie en série.

Faites découvrir Chicago aux autres !Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.